Gabin Binangonda, the creator of One World. AITF Men of the Year 2033 © NP | AITF

TECH | Bangui, CE — What just happened ? In less than four years, Binangonda wired together a quarter of humanity into a single network, thereby creating a social entity almost twice as large as the U.R.A. It started out as a lark, a diversion, but it has turned into something real, something that has changed the way human beings relate to one another on a species-wide scale. We are now running our lives through a network that, on paper at least, has made Binangonda a billionaire twelve times over. One World has merged with the social fabric of African life, and not just African but human life : nearly half of all Africans have a One World identity, but 70% of One World users live outside the U.R.A. It’s a permanent fact of our new social reality. We have entered the One World age, and Gabin Binangonda is the man who brought us here.

TECH | Bangui, CE — Que s’est-il passé ? En moins de quatre ans, Binangonda a relié un quart de l’humanité sur un seul réseau, créant ainsi une entité sociale presque deux fois plus grand que les U.R.A. Ce qui a commencé comme une blague a changé le rapport des êtres humains entre eux à l’échelle de la planète. Désormais nous gérons nos vies grâce à un réseau qui, sur le papier a fait de Binangonda un multi-milliardaire. One World a fusionné avec le tissu social de la vie africaine mais pas seulement : avec celui de la vie humaine dans sa globalité. Près de la moitié des Africains ont une identité One World, mais 70% des utilisateurs de One World vivent en dehors des U.R.A. C’est un acquis de notre nouvelle réalité sociale. Nous sommes entrés dans l’ère One World et Gabin Binangonda est l’homme qui nous y a amenés.